Décembre 2007  -  17

EDITORIAL 

 

Les prochaines élections municipales auront lieu en mars prochain, notre assemblée générale annuelle se tiendra quelques semaines avant, le lundi 4 février 2008.

Dans cette double perspective il n’est pas inutile de dresser un bilan des actions conduites dans notre quartier durant ces dernières années, des points positifs à souligner, des attentes  non  satisfaites,  des  questions  restant  en  suspend  ou  sans  réponses.

L’assemblée  générale  sera  l’occasion  de  le  faire  de  manière  détaillée,  mais  nous avons souhaité l’esquisser dans ce numéro du journal. 

Au titre des points positifs, deux méritent d’être particulièrement soulignés :

 -  La remise à neuf d’une part importante des voies de notre quartier (et des réseaux souterrains), qui en avaient grandement besoin ; les conditions de circulation, de stationnement et la sécurité des piétons s’en sont trouvé très améliorées. Notre CIQ a  contribué activement par sa présence, ses initiatives et ses relances à ce résultat, nous ne pouvons que nous en réjouir.

 -  Le développement des lignes de bus qui desservent le quartier, en particulier la ligne N°9. 

 

Les attentes insatisfaites : il s’agit principalement de la propreté et de l’entretien des voies et des espaces publicset  de  la  végétation.  

Rien  de  significatif  ne  peut  malheureusement  être  mentionné  dans  les  améliorations demandées.    

Il  s’agit  également  des  conditions  de  collecte  des  ordures ménagères  dans  certaines  parties  du  quartier,notamment Grassi, la Pâquerette, qui restent à l’écart du tri sélectif pratiqué ailleurs. 

Les questions qui restent en suspend.

J’en retiens principalement trois :  

■ l’aménagement du carrefour Pasteur et des conditions de circulations piétons, bus et voitures en cet espacetrès  fréquenté :  complément  indispensable  des  aménagements  réalisés  sur  les  avenues  Henri-Pontier  etPhilippe-Solari, cette opération n’est toujours pas engagée. 

■ Le fonctionnement de l’hôpital dont les impacts sur les riverains et le voisinage, malgré des améliorationsapportées il y a quelques années,  ne sont pas vraiment pris en compte alors que son activité ne cesse de croîtredepuis la construction et la mise en service il y a dix ans du nouveau centre hospitalier sur ce site enclavé.  

■ Le respect des règles d’usage et de sécurité de la voie publique, (sens interdit, stationnement gênant, sécuritédes piétons).

 

Ce numéro évoque également la réalisation par la fédération des CIQ d’un livre blanc.

Ce document ne constituepas un projet sur la ville mais veut à travers un certain nombre de contributions et d’analyses techniques mettre l’accent sur  des  questions  essentielles  touchant  à  l’urbanisme et  aux conditions  de  développement et de fonctionnement de notre ville.

C’est un enjeu essentiel pour les prochaines années et le débat doit s’ouvrir à l’occasion de l’élaboration du PLU.

La participation des citoyens sera une dimension déterminante, et nous y veillerons. 

Je ne saurai terminer cet éditorial sans présenter à tous les habitants et acteurs du quartier, tous nos meilleurs vœux pour l’année 2008.

 

Dominique Becker

JournalCIQ-DEC2007
JournalCIQ-DEC2007.pdf
Document Adobe Acrobat 258.2 KB